Contes et Légendes

Comment représenter sur scène plusieurs contes et légendes contemporains qui ont le même thème mais pas la même histoire ?

Le 20 septembre de l’an 2021 nous avons pu assister à notre première représentation : Contes et légendes, une œuvre écrite et mise en scène par Joël Pommerat. Nous sommes donc arrivés à 15h30 au théâtre des Bouffes du Nord à Paris, impatients de partager un premier moment tous ensemble devant une passion commune.

Le prestige de nos places situées sur les balcons, privatisés, nous ont permis de voir que l’atmosphère est sombre, l’éclairage est froid ce qui donne une part de mystère à cette pièce. Le décor est très sobre, et presque inexistant. La particularité des pièces de Pommerat est de plonger le théâtre dans le noir entre les scènes et ainsi de créer un effet de surprise par des changements de décors très rapides et très différents de la scène d’avant.

Contes et Légendes est une pièce sans actes, dont les scènes, sans rapport les unes avec les autres, développe un sentiment d’étonnement chez le spectateur.


Nous fûmes, pour la grande majorité, surpris par le genre et l’âge des acteurs. En effet, malgré le fait que les personnages soient masculins et pour la plupart adolescents, les acteurs étaient des femmes castées en fonction de leur petite taille.

Ces comédiens ont su nous toucher et nous interroger sur plusieurs questions élémentaires telles que : l’amour à l’adolescence, les relations entre technologies et humains et les problèmes de la puberté.

contes_et_legendes_hd01_0_edited.jpg
174860-contes-et-le_gendes-2-_elisabeth-

Le Médecin malgré lui

Le lundi 1 février de l’an 2020, nous avons eu la chance d’assister à la célèbre œuvre de Molière : Le Médecin malgré lui, interprété par la compagnie du « Lézard bleu ». Cette compagnie fut créée en 2003 par Philippe Vandaële et Anne-Sophie Nédélec et a pour habitude depuis une dizaine d’années de représenter cette pièce. Retrouver le théâtre nous a apporté une grande nostalgie après une longue période sans pouvoir assister à une représentation à cause de la pandémie. Et également de retrouver notre jeunesse en faisant un retour dans le temps.

Le Médecin malgré lui, est une farce de Molière représentée pour la première fois le 6 Août 1666 au Théâtre du Palais-Royal. Elle est composée de 3 actes, ce qui est plutôt court pour une pièce de théâtre. Elle a principalement pour but de dénoncer le charlatanisme, créer une satire de la crédulité et critiquer les médecins.

 

Arrivés à 13 heures 30, à la salle de Laberthonnière, puisque les salles de spectacle sont toujours fermées. Toutes les classes de seconde ont assisté à la représentation. Tirant parti d’être la classe théâtre, nous étions au premier rang pour observer la scène de plus près et en apprécier sa créativité (Fanny a pu participer très brièvement et de manière improvisée à la pièce). Les costumes et les postiches très absurdes et exagérés ont permis aux acteurs de revisiter l’œuvre à la façon de la Commedia dell'arte.

 

Merci à nos chers professeurs ; Philippe, Anne-Sophie et leur troupe de nous avoir permis de retrouver le théâtre avec eux.

Atelier "L'intime face à la caméra"

Le 9 Mars 2021 nous avons eu la chance de rencontrer un metteur en scène : Kévin Martos, qui à travers quelques exercices ou expériences, nous a appris comment garder contact avec le spectateur lorsque l’on est sur scène. Si on devait donner un nom à cette intervention ce serait : « L’intime face à la caméra ». Au programme : des exercices pour soutenir le regard avec une autre personne ou la lecture filmée d’un passage d’un livre de notre choix, qui devait cependant évoquer un souvenir d’un évènement ou d’une expérience passée. Comme toujours, la bonne humeur et l’entrain étaient au rendez-vous !

20210309050124_IMG_3040.jpeg
20210309050254_IMG_3043.jpeg
20210309050421_IMG_3044.jpeg