Les personnages

photo abre.PNG

Arbre Généalogique

André le Chapelain

Né vers 1150, il serait mort vers 1220. On ne sait pas grand-chose sur la vie d’André le Chapelain mais il aurait été un écrivain et philosophe du XIIème siècle et potentiellement clerc de par son nom. Andreas Capellanus (de son nom latin) a manifestement suivi des études religieuses. Il est surtout connu pour son traité De Amore (publié vers 1186) qui théorise les règles de l’amour courtois. Toutefois, s’il fait l’éloge de la femme et de la Fin’ Amor dans la 1ere et 2eme partie de son œuvre, la dernière elle, la dénigre et critique cette forme d’amour. Il aurait vécu à la cour de Marie de France (voire à la cour d’Aliénor mais les dates ne concordent pas).

Une citation du personnage : « La femme est avare, inconstante, hypocrite, menteuse, ivrognesse, luxurieuse et nul ne saurait s'en accommoder sans avoir à en pâtir. » Tout un programme !

Abbé Suger

Suger nait vers 1080 et décède en 1151. C’était un homme d’État français, abbé, ami et conseiller personnel de Louis VI, qu’il avait rencontré au monastère, lors de leurs études. Il a toute la confiance de la couronne de France et c’est tout naturellement qu’il devient également conseiller de Louis VII lorsque celui-ci succède à son père. Louis VII le nomme régent de 1147 à 1149 par lorsqu’il part pour la 2ème croisade. Il fut également abbé de Saint-Denis dont il a supervisé la construction.

Quelques biographies

lol_edited.jpg

Marie de France

Marie de Champagne

Marie de France - Champagne est née en 1145. Elle est la première fille d’Aliénor d’Aquitaine et de Louis VII. Elle a une sœur, Alix de France. En 1160, lorsque Louis VII épouse sa troisième épouse, Adèle de Champagne, il fiance ses filles Alix et Marie aux frères de sa nouvelle épouse.

Marie et Henri, comte de Champagne, se marient en 1164. Marie devient donc comtesse de Champagne. Elle a 4 enfants, Marie de Champagne, Henri II de Champagne, Thibaut III de Champagne, Scholastique de Champagne. Quand Henri meurt en 1181, Marie devient régente pour leur fils, Henri II, jusqu'en 1187. Quand Henri II se rend en Terre Sainte pour combattre lors de la 3è Croisade, Marie est de nouveau régente. Henri meurt en 1197 et le fils cadet de Marie, Thibault, lui succède. Marie entre alors au couvent où elle meurt en 1198.

Marie est une femme politique qui fait aussi partie de la cour lettrée d’Aliénor, sa mère. Elle s’est nouée d’amitié avec de nombreux poètes.