Et puis on se lance, le texte jaillit et l’angoisse disparait. Des applaudissements ? Un tonnerre résonne dans la salle. Une émotion qu’on retient : la joie mais aussi la fierté. L’épreuve est passée et c’est au suivant.

Un mois plus tôt nous avions dû piocher un rôle et un registre en rapport avec notre future pièce. Les registres étaient tantôt burlesques, tantôt tragiques, tantôt didactique… Nous eûmes donc à composer, à partir de ces maigres informations, un monologue. Bref, vous vous en doutez, nous avons tous dû faire face à un moment ou à un autre à la seule et unique page blanche. Voici la technique de Maxime pour surmonter ce problème : « Improvisation : tout réside dans la créativité, c’est pourquoi, pour éviter ce genre d’évènement imprévisible, il suffit de la développer en lisant. » Une fois le monologue écrit, place à la mise en scène et à la recherche de costume. Ce qui nous amène au Vendredi 12 novembre 2021, 14h30, boul…

De : William Shakespeare

Adaptation et Mise en Scène : Léonard Matton Acteurs : Roch-Antoine Albaladéjo, Dominique Bastien, Loïc Brabant, Cédric Carlier, Michel Chalmeau, Zazie Delem, Camille Delpech, Marjorie Dubus, Anthony Falkowsky, Thomas Gendronneau, Gaël Giraudeau, Jean-Loup Horwitz, Laurent Labruyère, Mathias Marty, Claire Mirande, Jacques Poix-Terrier, Matthieu Protin, Jérôme Ragon, Hervé Rey, Stanislas Roquette

 

Joué au : Château de Vincennes du 24 septembre 2021 au 31 octobre 2021

llll.webp
nnn.png

HELSINGOR

CHATEAU D'HAMLET

LA 1ERE AUDITION

Vendredi 12 novembre 2021, 14h30, boule au ventre, stress, peur ; face à nous un obstacle… insurmontable… l’audition. Devant nous, 35 personnes nous jugent, scrutent le moindre nos mouvements. 

IMG_2340.JPG
nnn.png
nnn.png

:)     12/11/2021

:)     15/10/2021

Hamlet a été écrit en 1600 par William Shakespeare, de nos jours plusieurs réadaptation ont été faites mais aujourd’hui nous parlerons de celle de Léonard Matton. Afin de donner un coup de jeune à cette pièce tout en gardant son texte original, l’adaptateur et metteur en scène Léonard Matton nous fait revivre cette pièce au sein du château de Vincennes dans une mise en scène immersive.

Pour se faire une idée de ce qu’est le théâtre immersif, il faut se mettre en plein milieu de la scène et vivre l’histoire comme si nous en faisions partie, tout en étant invisibles aux yeux des personnage. C’est un peu comme si vous enfiliez vos lunettes 3D au cinéma, il n’y a plus de barrière entre vous et l’acteur.

Dans cette pièce, les personnages ne vous attendront pas car vous n’existez pas, alors n’hésitez pas à venir avec une paire de baskets confortables car si vous décidez de vous laisser entrainer dans cette fabuleuse histoire, il vous faudra courir pour ne pas perdre le fil.

Au début de cette pièce un personnage vous sera donné à suivre. Cependant libre à vous de le faire ou non, toutefois je vous préviens, gare à vous car que le spectre de l'ancien roi erre dans les couloirs.

UNE HISTOIRE D'AMOUR D'ALEXIS MICHALIK

"Une histoire d’amour" est la dernière pièce du célèbre auteur et metteur en scène Alexis Michalik. Joie, pleurs, rires, compassion ; de nombreuses émotions fortes nous ont saisis ce mercredi 9 février au théâtre Alexandre Dumas. 

 

Cette pièce de théâtre raconte l'histoire de Katia et Justine qui tombent amoureuses. Justine souhaite avoir un enfant. Elle réussit à convaincre Katia, qui tombe enceinte par insémination artificielle. Mais Justine disparait durant la grossesse de Katia. Après une ellipse de 12 ans, nous retrouvons la vie de Katia et sa fille Jeanne. Malheureusement, Katia est atteinte d'un cancer ; on lui annonce qu'elle va mourir.

Elle décide alors de demander à son frère William de prendre en charge Jeanne lorsqu'elle ne sera plus en vie. Mais William refuse. Il pense être le pire tuteur possible pour sa nièce. En effet, il est alcoolique depuis l’accident de voiture qui a tué sa femme. Par ailleurs, suite à l’accident, une poche de sang s’est formée dans son crâne lui provocant des hallucinations. Il refuse de se faire opérer car ces hallucinations lui permettent de voir sa femme, morte dans l'accident.

William se met alors en quête de retrouver Justine dans l'espoir qu'elle accepte de prendre Jeanne. Entre Justine et Katia retrouvent leur complicité le temps d’un week-end. Mais Katia meurt auprès de son amour de jeunesse. Pendant ce temps, une amitié naît entre William et sa nièce. Il accepte alors de s'occuper d'elle mais des agents sociaux le contraignent à se faire opérer pour enlever sa poche de sang qui, si elle éclatait, pourrait le tuer du jour au lendemain.

Par amour pour sa nièce et sa sœur décédée, il accepte de se séparer définitivement de sa femme.

 

L’ensemble de la classe, à l’unanimité, a adoré cette pièce. Cette pièce contemporaine lie de nombreux thèmes que l’on n’aborde pas souvent : l'amour bien sûr, mais aussi le couple, l'homosexualité, l'insémination, les maladies physiques et mentales, le cancer et la dépression. De plus, nous avons ressenti un flot d’émotions tout au long de l'histoire. L'explosion des sentiments va laisser place à une intensité profonde, et se ressent même dans le rythme de la pièce : au début l'ambiance est festive, rapide, joyeuse, légère, puis les scènes sont plus lentes, plus tristes et plus lourdes, jusqu'au dénouement final. La mise en scène était vraiment hors du commun et donnait à la pièce un aspect des plus vivants : les décors sont déplacés devant les yeux des spectateurs, les comédiens se changent sur scène. Sans oublier la chanson qui ouvre et clôt le spectacle, tout en poésie.

Bref, 2h inoubliables ;)  

Une histoire d’amour est la dernière pièce du célèbre auteur et metteur en scène Alexis Michalik. Joie, pleurs, rires, compassion ; de nombreuses émotions fortes nous ont saisis ce mercredi 9 février au théâtre Alexandre Dumas.